Brasserie Haacht agrandit à nouveau sa famille!

L’homme d’affaires belge à la tête de la Brasserie Haacht, Frédéric van der Kelen.

L’homme d’affaires belge à la tête de la Brasserie Haacht, Frédéric van der Kelen. devant une cuve, les bras croisés
Photo photo_news

Après s’être porté acquéreur de la Microbrasserie de l’Île d’Orléans il y a plus d’un an, l’homme d’affaires belge à la tête de la Brasserie Haacht, Frédéric van der Kelen, s’empare du fameux Savini dans la capitale nationale. Et comme il ne fait jamais les choses à moitié, le désormais propriétaire du 680, Grande Allée Est, a mis la main dans la même transaction sur le fonds de commerce de cette institution de la restauration. La bâtisse présentement en chantier grâce à des investissements de 3 M$ devrait pouvoir accueillir les premiers curieux dans un espace métamorphosé avec un concept et un nom tout neuf cet été!

Le décor du Belga promet d’être spectaculaire et de rappeler les cafés et brasseries de Belgique appelés estaminets, raconte le directeur du développement des affaires pour la Microbrasserie de l’Île d’Orléans, Luc Van Steene. «Le bar sera rond et on y installera une cuve avec un couvercle en cuivre qui viendra surplomber l’espace.» On prévoit fixer sept lignes de fût: trois consacrées à des brassins de la Microbrasserie de l’Île d’Orléans et quatre réservées pour couler des bières importées. On nous garantit déjà que la Tongerlo blonde et brune ainsi que la Pilsner Primus font partie des importées qu’il sera assurément possible de déguster dès l’ouverture. Autre bonne nouvelle, aucun membre du personnel du Savini n’aura été remercié lors de cette transition.

Bien entendu, comme dans tout bon estaminet, il y aura un volet cuisine avec l’intention de servir de la nourriture fusion avec à l’honneur des plats typiquement belges comme la carbonade flamande qui promet d’être délicieuse…

Le Belga décortiqué

Le bar sera aménagé au rez-de-chaussée du bâtiment de trois étages. Le deuxième sera aménagé avec, d’un côté, un lounge et, de l’autre, la continuité du bar en réponse à l’achalandage. Cette même portion pourra également être convertie en salle pouvant accueillir 30 personnes pour y tenir présentations et ateliers. Au troisième étage, s’installeront les bureaux commerciaux de la Microbrasserie de l’Île d’Orléans, où l’on traitera de la vente des bières importées de Brasserie Haatch et de tout ce qui touchera Le Belga, tandis que les bureaux administratifs de la Microbrasserie eux, demeureront sur l’Île.

Pour illustrer l’ampleur des nouveautés, Luc Van Steene explique qu’à l’heure actuelle, la Microbrasserie de l’Île d’Orléans inc. enregistre un chiffre d’affaires de 1,5 M$ avec ses activités regroupées du Pub Le Mitan et la Microbrasserie comme telle. Pour l’année financière 2018-2019, avec l’ajout à son économie, l’importation de bières de la Brasserie Haatch et l’ouverture du Belga, l’entreprise devrait générer près de 10 M$ de chiffre d’affaires.

La rumeur autour de cette passation entre le restaurant Savini et la Brasserie Haacht circulait depuis quelques mois. Et du haut de ses 84 ans, Frédéric van der Kelen n’a pas l’intention de s’arrêter là, car déjà, il songe à conquérir des marchés à Montréal, Ottawa, Toronto et Vancouver.