Contenants et consignes : ces épines dans le pied de l’industrie

Contenants, suite

Des bouteilles de bières sur les tablette d'une épicerie
Photo Frédéric Harnois
Des détaillants lèvent le drapeau depuis quatre ans parce qu’ils en ont assez de voir traîner et s’empiler des tonnes de bouteilles de formats disparates que certains brasseurs et/ou livreurs refusent de ramasser. Certaines microbrasseries se plaignent également de ramasser et devoir gérer bien plus de retours que ce qu’ils ne mettent en marché pendant que d’autres s’en sauvent…
Vous désirez voir le contenu de cet article et encourager notre média ? Investissez dans l'actualité de qualité !

Abonnez vous à Bières et Plaisirs pour 2.50$ par mois (+taxes), c'est moins cher qu'une bière :)

Cliquez-ici pour en savoir plus