Si la place des baies de genièvre a longtemps été dans les potions de nos apothicaires, son goût a pourtant inspiré bien des distillateurs qui n’hésitèrent pas à profiter de leur propre médecine.
Pour lire ce contenu, vous devez être abonné au Club - Bières et Plaisirs. Cliquez-ici pour en savoir plus