La madérisation… est un vilain défaut!

Madère
L’oxydation naturelle de certaines composantes du malt, dont en particulier les mélanoïdines typiques des malts grillés, rôtis ou caramélisés, produit les mêmes notes fruitées que dans le madère. Ces notes n’apparaissent en général qu’après quelques semaines, mais une forte présence d’oxygène à l’embouteillage ou un stockage à plus de 10°C va accélérer le processus.
Vous désirez voir le contenu de cet article et encourager notre média ? Investissez dans l'actualité de qualité !

Abonnez vous à Bières et Plaisirs pour 2.50$ par mois (+taxes), c'est moins cher qu'une bière :)

Cliquez-ici pour en savoir plus