Place aux bières noires et à l’affinage en baril!

Le logo et les bières de Beuregard Brasserie Distillerie sur une table
Photo Pierre-Luc Gagnon

Beauregard Brasserie Distillerie, qui se spécialise en Stout et Porter ainsi qu’en affinage en baril, a ouvert il y a quelques semaines à Montréal.

Les fondateurs et propriétaires sont les deux frères Jonathan et Sébastien Coutu. Pourquoi dans ce cas Beauregard? Le nom Coutu étant grandement associé à l’industrie pharmaceutique, ils ont décidé d’utiliser le nom de famille de leur mère Ghislaine pour nommer leur brasserie.

Une immersion dans l’univers brassicole

Ceux qui se rendent à la brasserie le samedi ont droit à une immersion dans le monde du brassage. Ils peuvent goûter les bières déjà prêtes pour la vente, mais aussi d’autres qui en sont à la phase de tests. Les proprios se servent ensuite de leurs commentaires pour perfectionner leurs créations brassicoles. Ils peuvent aussi faire une tournée des installations et en savoir plus sur le brassage. Toutes les dégustations sont gratuites. On peut aussi s’y procurer des bouteilles de 750 ml pour les déguster à la maison.

Les bières sont en vente sur place les samedis de 13 h à 18 h ainsi que chez quelques détaillants spécialisés. Il y a une trentaine de points de vente membres de l’Association des Détaillants de Bières Spécialisés du Québec (DBSQ). La brasserie peut compter sur une équipe de trois brasseurs dont Sébastien. Les consommateurs peuvent goûter un Dry Stout, une bière de soif légère et grand-public à 4,2 %, un Porter Baltique, une Lager noire refermentée en bouteille à 8,6 % et un Stout à l’arachide, une bière dessert, soit un Milk Stout faite avec de vraies arachides à 7,2 %. La quatrième, à venir, sera une Impériale choco-noisette à 11,2 %. Les trois premières sont déjà offertes sur place et les quatre seront sur les tablettes à la mi-février.

Pour l’instant, les proprios se concentrent sur la bière. Ils ont commencé la distillation de whisky à base de grains de spécialité qui a été mis en baril, mais qui est loin d’être prêt pour la vente.

« On a un positionnement très niché. On a développé une spécialisation. On voulait travailler ensemble. On boit des bières foncées et on aime le travail en baril. Mon frère brasse à la maison depuis longtemps. Il est le brasseur en chef »

JONATHAN COUTU.

C’est un rendez-vous au 2255 A, rue Dandurand, à Montréal.