Accords Blondes rondes et mets

Trois bières blondes rondes avec un avant plan une assiette de tarte aux poires caramélisées servie avec une boule de crème glacée à la vanille

À chaque édition, Bières et plaisirs vous propose divers mets à déguster avec des bières distinctes figurant dans une même capsule sensation.

Attendez-vous à des essais audacieux, quelques échecs, mais également plusieurs mariages réussis.

Les bières blondes sont assurément les plus représentées sur la planète, et ce depuis l’arrivée des Pilsners au début du 20e siècle. Les céréales pâles utilisées dans sa confection confèrent des saveurs plutôt discrètes, mais surtout la majorité des sucres simples nécessaires pour assurer la fermentation qui les transforme en alcool. En raison de cet excellent rendement, on utilise ces malts comme base dans pratiquement toutes les recettes auxquelles des malts de spécialité peuvent aussi être ajoutés. Les saveurs associées aux malts pâles sont celles de céréales, de pain frais, ainsi que de croûte et de mie de pain.

La bière blonde peut néanmoins proposer une foule de saveurs bien différentes, des plus subtiles au plus explosives. Dans le cas des blondes rondes, c’est le taux de sucre résiduel plus élevé qui s’avère définitif. La sensation de rondeur provient des sucres qui ne sont pas transformés par la levure lors de la fermentation et qui donne cette impression veloutée. On remarque dans ces bières une densité moyenne, quelques pointes d’alcool ou de sucre, l’absence d’acidité ainsi que l’absence ou une très légère présence d’amertume. Les bières de garde, les blondes belges et les Tripel sont celles qui représentent le mieux cette capsule.

Pour ce qui est des accords, les blondes rondes peuvent s’agencer de différentes façons et conviennent à plusieurs types de cuisines, notamment un classique québécois, le pâté chinois où elles se plaisent avec les sucres du maïs. Les pâtes feuilletées ou brisées de la cuisine anglaise sont également bien servies, de même que les plats les moins assaisonnés d’inspiration tex-mex. Dans certains plats thaïs comprenant du lait de coco, c’est la texture qui est mise en valeur. Les sauces riches sont aussi de bonnes alliées pour un agencement en complémentarité avec les blondes rondes. Pensons à un accord traditionnel comme celui d’une carbonade flamande où le sucre de la sauce est prolongé par une blonde belge forte.

Les bières en vedette

Micro du Lac-Saint-Jean

Tante Tricotante

Tripel à 8 % d’alcool aux arômes de biscuit vanillé, de raisin blanc, d’esters fruités et de subtiles notes d’herbes. Onctueuse, à l’effervescence modérée, elle propose une étonnante buvabilité.

Brasseurs RJ

Blonde d’Achouffe

Blonde belge forte et épicée à 8 % d’alcool aux effluves de miel, de coriandre, de muscade, de banane mûre et zestes d’orange. Une touche chaleureuse lie les épices sur une finale mielleuse.

MicroBrasserie Charlevoix

Flacatoune

Blonde belge forte à 7 % d’alcool qui mise sur des esters fruités évoquant la poire et l’abricot. Douce, mielleuse et complexe, sa céréale croquante cède la place à une agréable finale houblonnée.

Notre menu

  • Crab cake et mayonnaise au pesto
  • Rouleau d’asperges et prosciutto citronné
  • Blanquette de veau à la bière et frites maison
  • Fromage Belle Crème
  • Tarte Tatin aux poires et crème glacée à la vanille

Les accords

Crab cake et mayonnaise au pesto

La Flacatoune tire son épingle du jeu avec des arômes de pain qui servent bien les saveurs de la mer. Lorsqu’on ajoute la mayonnaise, un agréable goût de beurre apparaît dans une bouchée où le gras est amplifié, c’est superbe. La Tante Tricotante fait aussi belle figure avec des notes de raisin vert et un goût de beurre qui tapisse le crabe; la mayonnaise asséchant le tout. Même la Blonde d’Achouffe s’y plait en ajoutant ses épices aux saveurs du crabe sans jamais ambitionner. Ça commence en force!

Rouleau d’asperges et prosciutto citronné

À nouveau, la Flacatoune s’amuse, cette fois avec un accord très frais sur le citron et la céréale donnant même des impressions de Froot Loops jaune! La Tante Tricotante n’est pas en reste non plus, celle-ci apportant une touche fermière au prosciutto et aux houblons qui s’accentuent dans une finale sèche. La Blonde d’Achouffe fait ressortir muscade et prosciutto dans un accord un peu plus unidimensionnel.

Blanquette de veau à la bière et frites maison

La Flacatoune se fond ici dans la blanquette en ajoutant une pointe d’acidité qui allège un peu le tout. Ça demeure agréable et réconfortant. La Tante Tricotante opte pour la même approche avec, également, une touche d’acidité; son effervescence apportant, ici, plus de fraîcheur de même que quelques esters. La Blonde d’Achouffe se fond, elle aussi, bien au plat lui conférant ses épices sans toutefois lui apporter de fraîcheur. C’est intéressant, mais plus riche.

Fromage Belle Crème

Le fromage et la Flacatoune s’accordent sur des saveurs de beurre et de crème, de même qu’une texture onctueuse. C’est agréable. La Tante Tricotante domine pour sa part le fromage. Pour ce qui est de la Blonde d’Achouffe, tout s’efface, seules quelques notes épicées demeurent.

Tarte Tatin aux poires et crème glacée à la vanille

Cette fois, la Flacatoune rehausse intensément les saveurs de poire caramélisée, d’érable et de vanille, le tout sans aucune trace de sucre. Avec la Tante Tricotante toutefois, ça ne passe pas, c’est un échec. La Blonde d’Achouffe apporte pour sa part au plat une finale bien vanillée et équilibrée, notamment avec la crème glacée où la texture est réussie.

Notre verdict

Déjà une valeur sûre en solo, la Flacatoune nous a démontré toute sa versatilité en s’accordant merveilleusement avec l’ensemble des plats proposés. Tant les saveurs de la mer et les agrumes que les sauces plus riches et les desserts sucrés ont trouvé leur pied avec elle. Quelle bière!

La Tante Tricotante a débuté en force avec notamment le crabe, le prosciutto, les asperges et même la blanquette de veau. Le fromage et le dessert ne lui ont toutefois pas plus. Moins versatile, mais définitivement pleine de potentiel.

La Blonde d’Achouffe s’est avérée plus unidimensionnelle dans la majorité des accords, mais elle se prêtait néanmoins au jeu. Le crab cake et le dessert ont été ses meilleurs coups.