En fût – juin 2019

C’est un Must! : nouvelle boutique pour se procurer des bières de micros 

La boutique Moût International qui, depuis 1992, a pignon sur rue au 8191, boulevard Métropolitain Est, à Anjou, a maintenant une boutique sœur, l’épicerie C’est un Must!, qui a ouvert le 21 novembre 2018 au 5745, rue de Marseille, à Montréal. La première vend des ingrédients et des équipements pour la fabrication de la bière maison, alors que la seconde propose des bières de microbrasseries québécoises et des produits du terroir. Il y a un espace café, de la crème glacée et des sandwichs préparés sur place. Il est également possible de passer une commande d’ingrédients par téléphone ou par courriel auprès de Moût International et d’ensuite aller les chercher chez C’est un Must!, le lendemain. Josée Ladouceur gère Moût International alors que sa fille Alexandra Vigeant est en charge de la nouvelle boutique. 

Une bière collaborative pour la Fête nationale sur les plaines

Jean-Philip Paradis, le copropriétaire de Noctem Artisans Brasseurs, a lancé l’idée au Mouvement national des Québécoises et Québécois de faire collaborer quelques micros de la région de la Capitale-Nationale afin de créer une bière à vendre sur les plaines d’Abraham pour célébrer la Saint-Jean. La Blonde d’Abraham est une Kölsch à 4,1 %, une bière blonde de soif brassée uniquement avec des ingrédients québécois, à l’exception de la levure allemande. Le malt vient d’InnoMalt et le houblon de Jarrets Noirs. Les autres brasseries participantes sont : Le Roquemont, La Barberie, La Souche, La Voie Maltée, Brasserie Inox, Brasseurs sur Demande, MicroBrasserie Charlevoix et Brasserie Générale. Différents comités ont été établis (recette, brassage, communications, etc.) et la bière a été brassée à l’usine de La Voie Maltée. Elle sera disponible en fût dans les micros qui ont participé à son élaboration et sera disponible en quantité limitée en canettes de 473 ml chez plusieurs détaillants de la Capitale-Nationale. Son lancement est prévu entre le 6 et la mi-juin. Bien sûr, elle sera en vente en fût le soir de l’événement. 

Menaud lance ses deux premiers spiritueux

Menaud, qui avait uniquement proposé des bières depuis son ouverture, s’est maintenant lancée dans sa principale mission, les spiritueux. Le Gin Menaud et la Vodka Menaud sont en vente en SAQ et directement à la brasserie-distillerie. Le gin, à 42 %, est distillé à partir de grains de Charlevoix (75 % de blé et 25 % de seigle). On y retrouve des notes salines, florales, boisées, citronnées et poivrées. La vodka, à 40 %, est distillée à partir de blé (75 %) et de seigle des terres (25 %) puis légèrement filtrée à froid afin de conserver son caractère distinct de grains et de fruits secs. Elle a un côté épicé et minéral distinct des vodkas traditionnelles. En créant une vodka du grain à la bouteille, Menaud souhaitait conserver les arômes présents. Pour le gin, le but était d’explorer des aromates locaux trop souvent inexploités dans ce type de produit. La distribution devrait être étendue à travers la province dès le début de l’été. Pour l’instant, on retrouve les liqueurs à Charlevoix et dans une partie de la ville de Québec. Pour s’en procurer sur place, on se rend au 1, rue de la Rivière, à Clermont. La brasserie aussi prévoit prendre de l’expansion pour produire plus de bières dès 2020, et deux autres spiritueux élaborés avec des ingrédients saisonniers sont prévus, tout comme le début de la préparation d’un whisky.