Un été du tonnerre pour Ô quai des brasseurs!

LEs canette de bières d'Ô quai des brasseurs
Photo Ô quai des brasseurs

La microbrasserie de Bécancour n’a pas chômé cet été alors qu’elle s’est vue impliquée dans plusieurs projets, dont le démarrage d’une succursale éphémère à Trois-Rivières, l’ouverture d’une microdistillerie et le lancement de ses bières en canettes dans quelques commerces spécialisés.

Située au 1345, Notre-Dame Centre, au centre-ville de Trois-Rivières, presque à l’intersection de la rue des Forges, Ô p’tit quai des brasseurs s’avère un bar éphémère qui permet de faire le pont avec la microbrasserie mère située sur la Rive-Sud.

« C’est un partenariat fort intéressant puisqu’on permet aux gens de Trois-Rivières de découvrir les produits de la micro et ça les incite à traverser de l’autre côté », explique Simon Girard qui gère le p’tit quai et qui compte éventuellement y développer son propre projet alliant bière, bouffe et tourisme.

Le charmant petit espace ne dispose pas du cachet du grand quai, mais il permet néanmoins de faire rayonner les produits de la brasserie dans un secteur très touristique avec ses six lignes de fûts et quelques bouchées et collations permettant aux gens de se sustenter un brin.

Des produits à découvrir en canettes

La brasserie vient également tout juste de lancer ses premières canettes en format de 355 ml, misant pour l’instant sur ses quatre bières les plus populaires. On retrouve ainsi la P’tite dernière, une Lager blonde brassée avec des flocons de riz; la Barbe Rousse, une Ale rousse aux arômes de malts grillés et caramélisés; la Brambasi, une blanche belge aux framboises très sèche ainsi que; la P’tite Floride, une New England IPA aux arômes de fruits tropicaux.

« Des produits saisonniers s’ajouteront éventuellement en canettes et il est toujours possible de se procurer nos autres bières en cruchons sur place d’ici là », précise Émile Sauvé, le brasseur. On misera au préalable sur les dépanneurs à bière locaux puis on étendra le tout à certains spécialisés à travers la province, mais en quantité limitée étant donné la capacité de production.

La Distillerie du Quai

Le groupe derrière la microbrasserie est aussi impliqué dans la Distillerie du Quai, située à quelques pas de la brasserie dans une ancienne caisse, qui a officiellement débuté sa production à la mi-juillet après quelques délais imprévus.

Au moment d’écrire ses lignes, le premier gin de la distillerie, le Supersonic London dry gin, était disponible sur place et les premières commandes venaient d’être acheminées à la SAQ.

Le Supersonic est concocté à partir d’une dizaine d’ingrédients dont la feuille de lime kaffir, la racine d’angélique, de l’orange et du citron, qui en feront un dry gin parfait pour être utilisé dans divers cocktails, surtout le gin tonic. Mais il se démarquera notamment par la musique écoutée lors de sa création.

« Les différents lots de bouteilles seront associés à une playlist diffusée lors de la création du gin et les consommateurs pourront la consulter sur le profil Spotify de la distillerie. On pourra éventuellement inviter les gens à nous faire des demandes particulières pour les lots futurs », explique Émile qui s’affaire toujours à développer ce concept avec son équipe.

Des canettes de gin tonics prêts à boire seront également disponibles à la SAQ éventuellement, ainsi que d’autres boissons alcoolisées à base de fruits. Le groupe aimerait aussi commercialiser Vodka et Whisky dans un futur pas trop lointain. À voir, boire et écouter!