Accords Ambrée tranchante et mets

À chaque édition, Bières et plaisirs vous propose divers mets à déguster avec des bières distinctes figurant dans une même capsule sensation. Attendez-vous à des essais audacieux, quelques échecs, mais également plusieurs mariages réussis.

Un morceau de gâteau aux carottes

Autrefois, les notes de caramélisation dans une bière pouvaient provenir de l’intensité moins contrôlée de la source de chaleur et d’une longue ébullition, de nos jours, ce sont les nombreux malts utilisés qui permettent d’aller chercher toutes les nuances imaginables d’arômes de céréales maltées. Puisqu’elles se situent entre les blondes et les rousses, on s’attend à retrouver dans les bières ambrées des notes légères de caramel ainsi que de céréales grillées provenant des malts utilisés. Parfois des arômes de rôti, de noix et de fruits peuvent s’inviter.

Les houblons confèrent, quant à eux, de l’aromatique et de l’amertume à la bière. Afin de démarquer les plus amères du lot, on parle d’amertume tranchante. Évidemment, les bières à l’amertume tranchante sont très souvent accompagnées de notes d’agrumes, de fruits, parfois de pins, d’herbes et de résine. Bref, la sensation tranchante implique non seulement une amertume vive, mais également un aspect aromatique puissant.

On retrouve parmi les styles les plus représentés, les IPA, Double IPA, Pale Ale, et même occasionnellement des Barley Wine où l’amertume se démarque nettement. Pour les accorder, les possibilités sont très grandes. D’abord l’amertume permet de casser le gras pour faire d’un mets réconfortant – une poutine ou des saucisses – quelque chose de plus léger. Avec les mets bien assaisonnés, épicés et relevés – pensons fajitas ou poulet tandoori –, l’amertume apportera un agréable contraste. De même, une sauce barbecue dévoilera davantage ses épices, plus la bière est amère. Les sucres caramélisés accompagnent aussi bien les chaudes épices; à essayer avec un cari rouge. Le caramel des malts et le suc des viandes sont d’excellents complices; les grillades, de préférence un peu relevées, s’entendront bien avec les bières ambrées tranchantes. Finalement, avec les fromages à pâte molle à croute lavée, elles accentuent la crème et le beurre du fromage.

Les bières en vedette

Trèfle Noir – El Sicimo

Rafraîchissante, fruitée et juteuse à souhait, cette NEIPA à 6 % met en vedette les houblons El Dorado, Simcoe, Citra et Mosaic. Poire, pêche, petits fruits, agrumes et pin sont parmi les flaveurs que l’on peut y percevoir.

Ta Meilleure – Lagabière

Northeast IPA à 7 %, elle a conquis de nombreux amateurs de bière à sa sortie en format canette à l’automne 2017. Intense et fruitée au nez, une valse d’ananas, de mangue et d’orange est rehaussée par des pointes résineuses bien fraîches.

Billy Bishop – Le Bilboquet

Cette Double IPA met l’accent sur le houblon, tant son amertume que ses effluves fruités et exotiques. Elle est onctueuse en bouche et ses 8 % sont appuyés par des notes vertes et résineuses qui font le pont entre ses arômes fruités et sa finale bien tranchante.

Notre menu

  • Pork belly accompagné d’une salade mangue, avocat et tomate
  • Porc panang
  • Burger de poulet croustillant au kimchi et sauce barbecue coréenne
  • Gâteau aux carottes

Les accords

Pork belly accompagné d’une salade mangue, avocat et tomate

Le porc chasse les agrumes de la El Sicimo et laisse toute la place aux fruits tropicaux. La salade adoucit, quant à elle, la bière et fait ressortir une texture moelleuse avec quelques pointes salée et sucrée, ça commence bien.

Avec Ta Meilleure, la mangue explose en bouche et c’est très agréable. Le porc apporte un côté salé et sucré et laisse apparaître de fines notes alcoolisées.

La salade efface complètement l’amertume de la Billy Bishop, mais celle-ci revient après quelques moments. Avec le porc, les sucs ressortent, ça évoque les grillades, mais beaucoup d’amertume demeure.

Porc panang

Ici, la El Sicimo ajoute une touche citronnée à la lime de la sauce et le piquant demeure assez présent tout au long de la bouchée. D’agréables impressions de citrons confits s’invitent.

Ta Meilleure apporte une bonne dose de fruits tropicaux à la noix de coco de la sauce; un fit parfait avec un côté piquant assez atténué. Très réussi!

La Billy Bishop fusionne avec la bouchée, créant une onctuosité qui enveloppe le tout. On note de la noix de coco crémeuse, un côté sucré et douillet, des épices bien présentes et une touche piquante qui resurgit en finale.

Burger de poulet croustillant au kimchi et sauce barbecue coréenne

Les agrumes de la El Sicimo s’effacent une fois de plus, mais ses malts ressortent agréablement et s’ajoutent aux épices de la sauce coréenne.

Ta Meilleure s’efface dans cette bouchée à la fois fruitée et sucrée où l’ail et le gingembre piquant prennent force en finale.

La Billy Bishop fait ressortir des touches d’oignon caramélisé, de malt et d’amertume qui s’ajoutent aux épices. Le résultat est sucré sans être déplaisant.

Gâteau aux carottes

La El Sicimo apporte un côté très rafraîchissant et ajoute à l’onctuosité du dessert. Les épices explosent et les goûts de pain et de céréales ressortent. C’est bon!

Ta Meilleure se voit envahie de notes de muscade, de cannelle et d’orange qui suivent le côté résineux des houblons. C’est moins sucré et plaisant, mais particulier.

La Billy Bishop transforme le gâteau en pain d’épices bien moelleux où le malt s’avère un excellent complice. L’amertume de la bière est également bien atténuée, la rendant plus accessible.

Notre verdict

La El Sicimo s’est avérée agréable durant cette dégustation. Tant ses pointes d’agrumes que ses parfums de fruits tropicaux ont su trouver des partenaires de jeux. Ses malts ont, quant à eux, bien fait avec les diverses épices rencontrées, notamment le délicieux accord avec le gâteau aux carottes.

Ta Meilleure n’a pas toujours voulu se prêter au jeu, mais lorsqu’elle l’a fait, avec le porc notamment, l’agencement s’est avéré délicieux. D’ailleurs, sa rencontre avec le porc panang fut simplement époustouflante; fruits tropicaux, crème de coco et une pointe juste assez piquante! Miam!

La Billy Bishop a, somme toute, très bien fait malgré son amertume assez élevée qui a quelquefois freiné ses élans en dominant les accords. La réaction de Maillard lui plait toutefois beaucoup. Le porc panang a été son meilleur coup; une rencontre à la fois onctueuse et bien épicée. Elle n’était pas vilaine non plus avec le gâteau aux carottes.