En haut en haut, en bas, en bas, gauche droite, gauche droite…

Photo Courtoisie

La nouvelle Pixel Microbrasserie mise sur un concept original pour se démarquer, soit des bières à l’effigie de l’univers du divertissement : jeux vidéos, films, séries cultes, etc. Pour ceux qui seraient portés à s’inquiéter que le contenant prime sur le contenu, sachez que le brasseur derrière la marque n’est nul autre qu’Étienne Turcotte, le créateur des bières Vox Populi. N’ayez crainte, sa philosophie brassicole n’a guère changé.

Après la fusion entre Vox Populi et le Groupe Glutenberg, notamment Oshlag où les bières de Vox étaient déjà brassées, Étienne Turcotte s’est d’abord familiarisé avec son nouveau rôle qui s’apparente à celui d’un consultant. Évidemment, il réfléchissait aussi déjà à un prochain concept; Pixel Microbrasserie est le fruit de sa réflexion.

«C’est beaucoup de travail de repartir une marque à zéro, et je suis seul à travailler là-dedans. Le marché a changé, ça demande plus d’efforts qu’avant pour vendre sa bière, même s’il s’agit d’IPA! Il faut travailler la marque, mais pour moi, c’est un plaisir de le faire avec Pixel, car j’ai toujours aimé l’univers du divertissement», explique Étienne selon qui le marketing est sous-utilisé dans le milieu de la bière artisanale au Québec.

Un concept audacieux

Toutes les avenues du divertissement pourront être explorées avec Pixel et elles promettent de créer un lien fort avec le consommateur, et ce, dès le premier coup d’œil, principalement en misant sur de vieux classiques comme c’est le cas avec les trois premiers produits : Ping Pong IPA, un hommage au premier jeu vidéo commercialisé, Save Peach, un clin d’œil à Mario Bros et, tout prochainement, One Eyed Willy, qui fait référence aux Goonies.

«C’est un risque calculé, car je ne souhaite pas perdre mon temps à répondre aux poursuites, j’essaie donc de bien faire les choses pour éviter les problèmes de droits d’auteurs», explique Étienne qui a d’ailleurs dû laisser tomber l’une de ses premières idées qu’il jugeait justement trop risquée.

«L’association entre les jeux vidéos et la bière artisanale est naturelle et fonctionne bien selon moi. Les deux jouissent d’une clientèle très large et relativement jeune. De nos jours, avec les cellulaires et leurs applications, on retrouve de plus en plus de gamers

Étienne Turcotte

Lui-même est un amateur de jeux et un cinéphile, son concept le passionne et rend ainsi son travail encore plus agréable. «Ma passion première demeure toutefois la bière; je ne mettrai jamais plus d’efforts sur le contenant au détriment du contenu», insiste-t-il.

Au-delà de son concept marketing, Pixel souhaite également que ses produits deviennent des références dans l’industrie du jeux vidéos notamment et c’est pourquoi elle participe à divers activités du milieu comme l’ouverture de magasins spécialisés et lancement de jeux ou de sites web comme Pèse sur start (pesesurstart.com), par exemple. «Je souhaite vraiment solidifier les bases à ce niveau-là, mais ça demande beaucoup d’efforts et de démarchage donc on y va progressivement», explique Étienne toujours à l’emploi de Vox Populi, la marque qu’il a lui-même créée il y a quelques années.

Étienne souhaite de nouveau miser sur les IPA ainsi que les Stouts impériaux qu’il affectionne particulièrement et qui lui réussissent plutôt bien, avouons-le. Et pour l’instant, il souhaite se restreindre à cela, il ne compte pas s’étendre autant qu’il l’avait fait avec Vox Populi. Pixel vise ainsi trois produits réguliers et un quatrième rotatif.

Ping Pong IPA

Soyeuse, fruitée et naturellement voilée, cette IPA à 6,5 % fut la première présentée par Pixel et s’est inspirée de Pong, l’ancêtre des jeux vidéos. «C’est une IPA relativement simple et accessible, c’est le produit que j’anticipais comme flagship et que je voulais avoir parmi mes réguliers», avance le brasseur.

Save Peach

Cette Double IPA soyeuse et naturellement voilée à 8 % mise sur des accents de pêches et revisite un jeu culte des années 80. «Il s’agit évidemment du nom de la princesse dans Mario Bros. et c’était un incontournable pour moi. Ça aurait été difficile de ne pas y intégrer des pêches. La recette s’est développée à partir de ça», poursuit Étienne.

One-Eyed Willy IPA

Une IPA aux accents intensément fruités et à l’amertume douce, à 7 % d’alcool, s’appuyant sur une chasse au trésor mythique des années 80. «Pour celle-là, on laisse les jeux vidéos et on pige dans un film culte, les Goonies et le mystérieux pirate One-Eyed Willy», indique le brasseur.

Et les prochaines à venir?

«Je veux garder la surprise, mais je peux vous dire que la quatrième sera une Milkshake IPA aux ananas et que celle qui suivra sera un Stout impérial», annonce-t-il. Dans les deux cas, les amateurs de bière et de divertissement risquent de bien apprécier le clin d’œil…