Les plantes sauvages comestibles dans votre assiette

La cueillette de la monarde, une fleur comestible pouvant agrémenter salades, beurres, et plats divers.
Photo Courtoisie Éditions Cardinal

Bien avant la mode de la cuisine nordique, Gérald Le Gal ratissait les sous-bois à la recherche des produits comestibles de nos forêts. Il y a près de 30 ans, il a fondé son entreprise Gourmet Sauvage, qui commercialise champignons, herbes et petits fruits.

« Mon intérêt pour les plantes date de mon enfance. Il me vient de ma mère avec qui je cueillais, enfant, des fruits sauvages; des moments où je pouvais l’avoir pour moi seul », confie Gérald Le Gal. C’est auprès d’autochtones et d’ainés, lors de voyages et de contrats à titre d’enseignant puis d’agent de développement économique dans le nord canadien et ailleurs dans le monde, qu’il recueille un savoir précieux, transmis presqu’uniquement par la tradition orale.

Vocation : coureur des bois

Sa passion grandissant, Gérald Le Gal s’est finalement lancé à temps plein dans une démarche de coureur des bois, ramenant champignons sauvages, noix et petits fruits nordiques, herbes et feuillages de la forêt, des champs, et des rivages, pour les transformer.

Gourmet sauvage commercialise petits pots de confitures, moutardes, sirops, produits marinés et séchés, élaborés dans le souci de mettre en valeur le plus possible la ressource. « Ce qu’on souhaite, c’est vraiment permettre aux gens de découvrir le goût de la plante elle-même, donc on va éviter de rajouter trop de sucre à nos confitures, par exemple », explique, pour sa part, Ariane Paré-Le Gal, qui assiste maintenant son père dans l’entreprise, avec son conjoint Pascal Benaksas-Couture.

À peine arrivée dans l’entreprise, issue du monde des communications et tout aussi généreuse que son père – lequel a toujours eu à coeur de partager son savoir en proposant ateliers et conférences – Ariane s’est lancée dans la rédaction d’un livre présentant l’ensemble de leurs connaissances sur les plantes comestibles de nos forêts.

Partage de savoir

Le l’ouvrage Forêt : identifier, cueillir, cuisiner est paru en mai dernier. Ce très beau livre est absolument à consulter pour quiconque s’intéresse au sujet des plantes comestibles sauvages et de l’art de les cuisiner, très peu abordé dans la littérature. Vous avez probablement déjà dégusté le pissenlit dans vos salades printanières. Mais saviez-vous que les fleurs de violette, d’impatiente et les feuilles d’orpin de vos plates-bandes peuvent également les agrémenter?

« Notre motivation est de partager des connaissances principalement transmises par la tradition orale, donc difficiles à obtenir. On a choisi les 100 plantes les plus évidentes, les plus pertinentes ou intéressantes, mais on a eu des choix déchirants à faire, car des plantes comestibles, il y en a plus que ça dans nos forêts », reconnait Ariane.

À Saint-Faustin-Lac-Carré dans les Laurentides, les Le Gal opèrent un café-boutique qui accueille les visiteurs de mai à septembre. On y sert sandwichs et desserts aux plantes et champignons sauvages, et tous les petits pots et sachets précieux de Gourmet sauvage y sont disponibles, ainsi que sur leur site en ligne.

Le livre Forêt est paru en mai dernier aux Éditions Cardinal. Disponible en librairie, il a déjà fait l’objet d’une réimpression tellement il est populaire!

Pour plus d’information sur Gourmet sauvage, consultez le gourmetsauvage.ca.