Microbrasserie de Bellechasse

Quelques bières à déguster sur place ou à la maison

Photo Seb

Dès notre entrée dans le Pub de la Contrée, l’ancienne Caisse Populaire laisse quelques traces de son passé dissimulé dans le vieux bois de granges qui se fait réconfortant et chaleureux. Des artefacts, plusieurs en fonte, jonchent les murs témoignant d’une époque pas si lointaine où le dur travail manuel était monnaie courante. Notre passage nous a bien sûr permis de goûter quelques bières offertes sur les pompes. Nous avons demandé à l’équipe d’en sélectionner quatre afin de vous les faire connaître et de vous inciter à aller sur place les découvrir.

Si Gabriel aime surtout brasser des styles allemands et belges, il apprécie aussi s’attarder à des styles un peu plus obscurs, notamment les Sahti et les bières vapeurs (Steam Beer) qu’il brasse depuis quelques années déjà. Il s’est d’ailleurs amusé à recréer quelques bières étranges de l’Égypte d’antan et prévoit éventuellement récidiver avec ces produits particuliers qu’il prend plaisir à rechercher et recréer.

La brasserie mise beaucoup sur les Lager puisque le brasseur les adore. Il aime également s’amuser avec différents ingrédients; il joue actuellement avec les diverses essences de bois qu’il utilise de différentes façons, notamment en les torréfiant dans son torréfacteur à café pour ajouter de la complexité à son Stout. D’ailleurs, il favorise aussi les ingrédients locaux; environ 50 % de ses malts proviennent de la Malterie Caux-Laflamme située à Saint-Narcisse-de-Beaurivage et 100 % de ses houblons proviennent de Houblon des Jarrets Noirs à Saint-Bernard.

Outre les produits dégustés et présentés plus bas, on vous invite à découvrir les bières suivantes : la Buckland Double belge, épicée, fruitée et maltée, à 6,5 %; la Bellechasse Kölsch, une bière de soif maltée et légère à 4,5 %; la Beaumont Dunkelweizen, bière de blé foncée, à la fois acidulée et chocolatée, à 5,4 %; la St-Nazaire Marzen, bière d’Oktoberfest misant sur le malt Munich et le houblon Hallertauer, à 5,3 %; la St-Lazare Bière de mars, ronde en bouche avec céréales diverses et une signature belge, à 5,3 % et finalement; la St-Michel Blonde d’abbaye, une Tripel épicée, fruitée et équilibrée, à 7 % d’alcool.

Quatre bières dégustées

St-Alex’s – Brune belge – 6 %

Description 

Cette brune aux reflets rougeâtres est chapeautée d’une belle mousse blanche aux bulles bien fines. Au nez, les arômes de levure belge, sucre candi et réglisse ne laissent planer aucun doute quant à son inspiration d’origine. En bouche, elle est goûteuse, ample et facile à boire. On y découvre un côté sucré aux notes de caramel, de noisette et d’une touche rôtie presque torréfiée.

Inspiration 

Brassée pour le Pub St-Alexandre de Québec – et connue là-bas sous St-Ale“x’’ –, elle y est disponible en exclusivité, à l’exception d’au Pub de la Contrée. Le bar souhaitait avoir une bière exclusive, mais n’avait plus de place pour de nouveaux produits. La brasserie a donc créé en 2013 cette bière s’apparentant à la Leffe Brune afin de la déloger. Mission accomplie!

St-Magloire – Kölsch de blé – 4,4 %

Description 

Blonde paille aux reflets dorés lumineux, elle est couverte d’une mousse blanche qui nous laisse de belles dentelles en souvenir. Son nez est extrêmement frais avec des notes de paille, de pain et de blé. En bouche, elle est douce et fraîche; de belles pointes de céréales et une fine amertume contribuent à sa finale des plus plaisantes.

Inspiration 

Elle est inspirée d’une Kölsch à l’ancienne faite avec une grande proportion de blé, environ 40 %. Initialement présentée comme une Weissbier, elle a davantage assumé sa personnalité de Kölsch au fil du temps, car le brasseur les adore. La recette actuelle s’est stabilisée en 2015. Elle a été nommée en l’honneur du village voisin, car c’est là que la neige arrive en premier dans Bellechasse.

St-Vallier – Bière vapeur – 5,3 %

Description 

Blonde aux subtiles lueurs orangées, elle est chapeautée d’une belle mousse blanche. Elle propose un nez fruité de levure, de subtiles pointes évoquant la banane et quelques notes de pain croûté frais. En bouche, la texture est ample et fort agréable. Sa finale est très légèrement houblonnée.

Inspiration 

À l’époque, le brasseur avait lu qu’il était possible de brasser avec des levures Lager à haute température (Steam Beer ou California Common). Il en a fait le test et a rapidement constaté que le tout fonctionne, conférant un aspect très fruité, un certain équilibre et une texture plaisante. Cette recette date de l’ouverture de la brasserie et n’a pas vraiment changé depuis.

St-Charles – Dunkel – 4,3 %

Description 

Brune claire et nette aux reflets rougeâtres, elle est coiffée d’une mousse blanche éclatante. Au nez, les effluves de fruits rouges et de caramel donnent d’agréables impressions de compote de fraises. En bouche, elle est bien nette, légère, facile à boire et goûteuse avec des notes fruitées et une touche de caramel.

Inspiration 

La ville de St-Charles a été fondée par des immigrants allemands, c’est notamment pourquoi on l’a nommée ainsi. Le brasseur souhaitait brasser une rousse qui allait se distinguer au même moment où il a découvert le malt Floor Malted Bohemian Dark. Il fut très heureux du résultat créé en 2014. Elle s’est mérité la médaille Grand or au Prix du public 2019.