Thé et café se retrouvent la plupart du temps dans nos tasses, sous forme de breuvages chauds, et parfois glacés. Ces plantes aromatiques aux vertus stimulantes peuvent toutefois constituer de très intéressants ingrédients, dans une foule de plats cuisinés.

Assez récemment, le thé vert, et en particulier le thé matcha, s’est mis à se retrouver partout: muffins, gâteaux, ou sablés, il ajoute son petit goût amer et sa couleur fraîche à de nombreux délices sucrés. Vedettes et influenceurs, chacun partage sa recette sur les réseaux sociaux.
Mais saviez-vous que nos grands-mères cuisinaient également avec le thé? À l’époque où le garde-­manger ne contenait que quelques ingrédients de base, dont faisait partie le thé noir, le moindre ingrédient était précieux. Pas question de jeter un fond de tasse de thé. Grand-maman en faisait une base pour la sauce de ses côtelettes de porcs ou de son rôti de palette. Il suffisait de déglacer le chaudron avec le thé bouillant, et d’y fouetter un peu de farine, et le tour était joué.

Le thé comme bouquet garni

Selon Han Le, propriétaire de la boutique Thé Oasis et importateur de thés de grande qualité, un grand nombre de thés très différents les uns des autres peut être utilisé pour cuisiner. « On peut en faire des sauces, des marinades, ou en finition com­me épice, autant dans les plats sucrés que salés. C’est très commun dans la cuisine asiatique d’ajouter une pincée de feuilles de thé, comme un bouquet garni. Il suffit de connaître les arômes des thés qu’on utilise et d’y aller avec créativité. »

Monsieur Le conseille d’ajouter une pincée de thé au jasmin lors de la cuisson du riz, ou encore du thé fumé, pour un petit goût de fumé. « On peut aussi faire une vinaigrette en utilisant une infusion con­centré de thé au jasmin, avec un peu de jus de pamplemousse, sel, poivre et huile d’olive. »

Cuisiner avec du café

Les principes de base de la cuisine au café sont similaires à ceux de la cuisine au thé. Le chef cuisinier Martin Patenaude utilise le café Melitta dans ses recettes. Il propose une délicieuse version de pilons de poulet marinés plusieurs heures dans une infusion de café, de sel et de sucre, ensuite frottés avec un mélange d’épices incluant café moulu, cassonade, et épices. Il les cuit au four ou au barbecue, avant de les napper de sirop d’érable. « Lorsqu’on prépare du café infusé pour une recette, c’est la même chose que pour une tasse de café. Il faut faire infuser le temps requis pour ne pas développer trop d’amertume », conseille-t-il.

Légumes, beurre et même huile, Martin Patenaude aime aromatiser une foule de chose au café. « L’huile est simple à préparer, il suffit d’ajouter un peu de café fraichement moulu dans de l’huile et de laisser infuser 24 heures avant de filtrer. Je fais ainsi cuire mes carottes, ou n’importe quel légume racine, sur un lit de café moulu, et je les badigeonne avec cette huile. C’est un délice! » Il utilise également le café dans sa sauce barbecue. « La saveur du café équilibre et adoucit le goût de certains ingrédients comme la sauce tomate, la moutarde et le vinaigre », selon lui.

En grains, moulu ou en capsule

À l’occasion, cette année, de l’anniversaire de la création du café Van Houtte par Albert-Louis Van Houtte il y a 100 ans, à Montréal, plusieurs chefs cuisiniers se sont réunis pour élaborer des recettes au café qu’ils ont publiées dans un livre souvenir. Ces recettes élaborées à partir du café Van Houtte incluent un mélange d’épices à steak au café, un gaspacho contenant du café froid infusé, et un gravlax saumuré dans un mélange de sucre et de café.

La plupart du temps, c’est un café moulu noir ou mi-noir qui est utilisé, mais certaines recettes, com­me les crevette grillées à la mexicaine, incluent du café vanille-française. D’autres utilisent du café en capsules, comme dans l’appétissante recette de poulet chipotle.

Finalement, une fois qu’on se laisse tenter par la cuisine au thé et au café, on découvre une infinité de possibilités, autant sucrées que salées. Il est aussi intéressant de constater qu’il est possible d’utiliser plusieurs sortes de thé et de café pour cuisiner et qu’on peut toujours se dépanner avec ce qu’on a dans les armoires à la maison.